Voyage en Nouvelle Zélande

La Nouvelle-Zélande : un rêve éveillé, un rêve devenu réalité !

New Zealand-Tamara-wanaka-Sarah Galvan PhotographeEffet trompe l’oeil, un peu comme sorti tout droit d’un rêve, l’orage donne cette impression d’une double exposition des montagnes…

Aux abords de Wanaka

C’est seulement quelques jours après mon retour de Nouvelle-Zélande que j’ai commencé à réaliser l’ampleur des merveilles que j’ai découvertes lors de mon voyage.
Au beau milieu de la nuit, encore complètement « jetlaguée », j’ai couché sur papier mes premiers écrits relatant mon aventure de 3 mois…
Libération, prise de conscience, retour à la réalité, simple envie de partager…

Qui suis-je ? Comment je savoure la vie ?

Je suis une personne curieuse, qui a soif d’aventure, qui aime découvrir de nouvelles cultures, partager, aider, apprendre sur l’autre, apprendre sur moi-même… et qui a besoin de se ressourcer grâce à la nature pour nourrir ma créativité.

Je suis également quelqu’un de très optimiste et je me répète souvent ces 3 citations :
« Souris à la vie et la vie te sourira »
« Rien n’est impossible »
« Quand tu veux, tu peux ! » («Quand on veut on peut !»)

Lorsque je vis une expérience riche en émotions (comme celle que je vais partager avec vous) ou qui découle d’un effort, l’une de ces devises prend alors un sens tout particulier pour moi.

https://sarahgalvan.com/nz-article/Portrait réalisé par ma très chère amie photographe, Coraline Berrat

Les voyages m’apportent une sérénité, un contentement qui réduisent ainsi mon stress.

Lors de ce dernier périple, j’ai fait des rencontres incroyables, inattendues, bouleversantes et ces échanges m’apportent aujourd’hui une énergie si positive dans mon quotidien que voyager régulièrement devient une nécessité pour mon bien-être.

Je vis beaucoup le moment présent. Je sais donc apprécier et savourer ces moments-clefs de ma vie et me replonger dans ces états d’émerveillements rien qu’en y repensant.
Pendant mon voyage, je me suis souvent répétée que j’avais une « chance incroyable ». Mais cette chance, d’où vient-elle ?

Partir, oui, mais pourquoi ?

Marlborough Sounds- Belle lumière-New Zealand-Sarah Galvan PhotographeSavoir se poser les bonnes questions – Malborough Sounds

L’une de mes motivations premières était d’améliorer mon anglais ! J’ai l’envie depuis gamine de pouvoir m’exprimer et comprendre correctement l’anglais. C’est comme une évidence, un besoin vital, quelque chose que je dois absolument posséder. Avec la barrière de la langue, sinon, je me sens coupée d’une quantité énorme d’informations qui peut venir des quatre coins de la planète.

Certaines personnes pourraient trouver ça un peu paradoxal, mais j’ai fait le choix de ne plus écouter les informations à la tv depuis plus de 10 ans. J’ai pris cette décision dans l’unique but de me préserver en limitant ce flux incessant d’informations négatives.
Afin de me faire ma propre vision et pour ne pas être totalement coupée de ce beau monde, j’aime donc aller à la rencontre directement de ses occupants.
Pour allier l’apprentissage de la langue et la découverte d’une culture, j’ai choisi de partir 3 mois en tant que woofer. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas, il s’agit tout simplement de travailler quelques heures par jour pour une personne (généralement le woofing est associé à du travail pour des fermes, mais pas que !) et en échange, la personne vous fournit le gîte et le couvert.

Quoi de mieux pour vivre au coeur d’une nouvelle civilisation ?!

MON AVENTURE EN NOUVELLE-ZELANDE :


Le choix de la Nouvelle-Zélande s’est présenté à moi comme une évidence. Cela faisait plus de 10 ans que je souhaitais partir à l’autre bout du monde. J’avais prévu de faire, initialement après mon baccalauréat, un road trip d’un an en Australie, mais les circonstances de la vie en ont décidé autrement.
En 10 ans, il s’en passe des choses mais mon envie de partir aussi loin est toujours restée bien présente au fond de moi.
Ce sera finalement la Nouvelle-Zélande car je souhaitais tout simplement découvrir un pays encore plus sauvage que l’Australie.

New Zealand-malborough sounds-Sarah Galvan Photographe-13«Malborough Sounds»

Le grand départ !

J’avais un impératif : me retrouver au coeur de la nature et éviter au maximum les grandes villes. Comme beaucoup de personnes m’avaient avertie que l’île la plus sauvage entre les deux était l’île du Sud, alors je n’ai pas hésité. Mon choix était fait, ça serait l’île du Sud !

Après avoir trouvé mes deux premières destinations : Marlborough sounds et Nelson, j’ai réservé mes billets seulement 2 semaines avant mon départ !
Mis à part me rendre à ces deux adresses je n’avais rien planifié pour la suite. J’espérais juste profondément avoir l’occasion d’aller visiter la région autour de Wanaka pour me retrouver entourée de montagnes…
C’est donc la grosse boule au ventre que j’ai quitté mon chéri (que je remercie énormément de m’avoir soutenue dans mon projet) et mon petit repaire parisien pour affronter de nombreuses peurs…

Je suis plutôt du genre à tout planifier, histoire d’avoir l’esprit tranquille, de savoir où je vais mettre les pieds et d’avoir un peu le contrôle sur ce qui se passe. Mais cette fois-ci, il en sera différent ! Donc l’une de mes premières peurs à affronter, serait de lâcher prise !

Milford Sounds-Sarah Galvan PhotographeTypique ciel et montagnes néo-zélandais – «Milford Sounds»

Au travers de ces écrits, j’aimerais partager avec vous ma vision du voyage, son évolution, quelques photos (bien sûr) et j’espère susciter en vous l’envie de partir à votre tour à l’autre bout du monde !
La NZ n’étant pas mon premier voyage, (mais toutefois mon premier en tant que woofer), je me rends compte avec le temps, comme je vous le disais, à quel point il est devenu pour moi vital de pouvoir partir à l’exploration d’une nouvelle culture.